Où trouver de l’or en plein désert en Afrique ?

Dans une grande partie des pays d’Afrique, vous trouverez parfois des rivières aurifères, mais vous aurez plus de chance de trouver de l’or dans des champs aurifères arides en plein désert. C’est une réalité !

Bien que cela sera un travail beaucoup plus pénible, les chances d’y trouver de l’or sera plus important, car travailler dans un milieu aride, si possible loin de la civilisation, vous garantira de plus grande chance d’être le premier à y chercher de l’or. Cela demandera aussi un peu de préparation, surtout pour ce qui des moyens de rester en vie, avec des vivres et de l’eau. Un accident peut vite arriver et je sais que cette activité est indispensable pour faire vivre votre famille. Donc même si recherche de l’or reste un nécessité, le plus important rester de protéger sa vie, avant tout.

Chercher de l’or en milieu aride demandera, de ce fait, un peu de préparation, même au niveau du matériel que vous utiliserez. Voyons ensemble, dans cette page, comment chercher de l’or dans ce type d’endroit en zone désertique et aride, comme on retrouve souvent ce type d’endroit en Afrique.

Tout chercheur d’or dans le monde vous dira que l’étape la plus importante est la prospection. La prospection est le fait de déterminer l’endroit possible où trouver de l’or avant même d’avoir commencé un travail d’échantillonnage pour vérifier sa présence. Vous aurez beau avoir tout le matériel pour trouver et extraire de l’or au monde, si vous ne savez comment le chercher et le trouver, ce matériel ne vous servira à rien. La recherche d’or est une science et comme tout, la prospection s’apprend.

prospection aurifères en milieu aride avec un détecteur de métaux

C’est justement ce que nous allons développer ici : nous allons vous expliquer quels sont les indices qui vous aideront à trouver le bon endroit pour prospecter puis, par la suite, si l’or est bien présent et nécessite d’y passer plus de temps pour exploiter la zone et récolter le maximum d’or.

Les traces d’anciennes exploitation minière passées

L’idée est de commencer votre prospection en vous informant sur les anciennes exploitations minières et de vous y rendre. On ne va pas réinventer la roue. S’il y a eu une exploitation à cet endroit, c’est que des promoteurs miniers à prospecter la zone et ont défini que la zone était suffisamment riche et rentable pour installer des moyens d’extractions conséquents.

Une fois sur place, vous devriez voir que la zone est encore marqué par le travail d’extraction. Le but sera pour vous de tester différents endroits de la concession pour tenter de découvrir des résidus ou des traces d’or.

Si par exemple, vous voyez un des traces de trous sur une Coline ou un monticule, il faudra tester si de l’or y est présent. Si vous voyez d’autres stigmates d’engins sur un sol natif (et non, un tas de graviers rapportés), il faudra y prospecter.

Il sera également intéressant d’identifier l’ancienneté de l’exploitation. Car si cette dernière est assez ancienne (plus de 20 ans), il y a fort à parier que les moyens technologiques et techniques ne sont pas aussi avancés qu’aujourd’hui. Les rampes de lavages n’étaient pas aussi efficaces qu’aujourd’hui et les taux de pertes de ces rampes est nettement plus importantes qu’aujourd’hui. Il sera alors très intéressant de tester les graviers et sédiments rapportés par les rampes de lavages pour vérifier si de l’or y réside toujours.

Reconnaitre la géologie favorable à la présence d’or en plein désert

Il est certain qu’avoir quelques notions sur la géologie liée à l’or est un atout indiscutable en orpaillage. Aussi, il sera judicieux pour vous que comprendre la géologie de la zone que vous comptez prospecter. Gardez en tête que chaque endroit, chaque région et chaque pays sont différents, mais il existe certainement des indicateurs communs qui sont les mêmes dans la plupart des zones aurifères.

  • Un sol rouge : les sols rouges induisent que le sol est une forte minéralisation et donc une forte teneur en fer. C’est une constante que l’on retrouve dans l’immense majorité des pays aurifères.
  • Le quartz et la magnétite : les orpailleurs savent que le quartz et la magnétite de fer sont 2 constituants matriciels qui accompagnent l’or lors de sa formation. Il est donc logique de les retrouver en grande quantité dans les zones aurifères. Mais attention, car leur présence n’induit pas forcément, qu’il y a de l’or. Le quartz représente près de 12% des minéraux présents sur la surface terrestre, c’est loin d’être le cas pour l’or. Le quartz et la magnétite sont uniquement des minéraux qui sont systématiquement présents si la zone est aurifère et dans son transport géophysique.
Spécimen d'or présent dans du quartz provenant du mali

Si le sol rouge apporte une indication plutôt vague, la présence de quartz semble être un indicateur plus précis, surtout sur la zone que vous visitez est reconnu comme aurifère. En effet, le plus important pour vous sera de suivre des traces de sédimentation hydrique, même si vous vous trouvez dans une région aride. Cela peut paraitre contre-intuitif, mais n’oubliez jamais que l’or est présent à la surface de la Terre depuis des milliers par le transport sous pression des vapeurs de roches lorsque la terre était en plein refroidissement.

Il a été prouvé que l’Afrique, aujourd’hui majoritairement désertique et aride, était parcouru jadis par un grand nombre de rivières qui ont permis la mobilisation sédimentaire et donc de l’or. Votre objectif est de suivre ces traces d’anciens canaux hydrauliques reconnaissables par les sédiments accumulés sous forme de placer et des traces d’érosion sur des montagnes ou des falaises. Votre travail de prospection est un vrai travail d’enquêteur.

Toujours par rapport aux quartz, vous pouvez également emporter avec vous un marteau pour casser, voire réduire en poussière les roches de quartz que vous rencontre pour rechercher la présence d’or.

C’est par ailleurs un autre des moyens d’extraire de l’or dont nous allons parler un peu plus tard dans cet article.

L’historique des lieux et la géologie permet de vous orienter plus facilement vers des zones riches en or. Mais un dernier aspect pour vous aider à trouver des zones de dépôts d’or, à savoir les zones de contacts géologique.

Reconnaitre des zones de contact géologique en milieu aride

En géologie, on appelle “zone de contact” une zone où se rencontre 2 affleurements de roches différentes dont leurs mouvements directionnels sont opposés ou juxtaposés. Ce type de configuration est très peu exploité par les prospecteurs, car souvent trop peu former à reconnaitre ce genre de configuration géologique. Pourtant, on en croise très souvent en Afrique.

zone de contact roches géologie présence d'or fissures

Les zones de contact sont le moteur de la création de l’or et de son transport à travers la roche à l’état gazeux. Lorsque la terre a terminé sa formation jusqu’à son refroidissement, les plaques et les roches s’opposaient entre elles. Ce sont nos fameuses zones de contact. C’est zones de contacts impliquaient d’incroyable de forces de pression et de grande température, vaporisant la roche en gaz le poussant à remonter à la surface. Ce gaz, chargé majoritairement de silice et d’autres minéraux dont l’or, en remontant, s’est refroidi, passant par les fissures de la roche mère formant les veines d’or inclus dans le quartz.

Autant, nous parlions de rechercher le produit de la formation de l’or en recherchant le quartz et des spécimens d’or siliceux, autant on recherche la genèse même de l’or en recherchant ces zones de contact, car c’est le point de départ de sa formation. Recherchez les points de contact où différents types de roches se rejoignent à un angle de 90 degrés. Ces contacts ont entraîné des conditions de pression et de température élevées qui produiraient généralement de l’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut