Conseils pratiques pour rechercher de l’or avec un détecteur de métaux

Recherche de l’or avec un détecteur de métaux n’est pas aussi simple qu’il n’y parait. En effet, il faut à la fois savoir prospecter, c’est-à-dire savoir où chercher l’or, là où il se trouve, puis savoir utiliser parfaitement son outil de travail, à savoir son détecteur. Voilà tout l’enjeu pour prospecter de l’or avec un détecteur :

  • Maitriser son environnement : minéralisation du sol, déchets métalliques
  • Savoir où chercher : connaitre les indices qui traduisent la présence de l’or
  • Maitriser son détecteur : savoir le régler au mieux pour pouvoir cibles l’or à de grandes profondeurs avec un signal sonore audible.

Il n’y a pas de secret, il faudra apprendre, expérimenter et faire des erreurs, ne pas avoir les résultats souhaiter, pour progresser. Cet article vous donnera les axes principaux à prendre en compte pour détecter les pépites d’or de façon efficace, partout où vous vous trouvez en Afrique.

Lisez toujours le manuel ou la notice de votre détecteur, en entier

Qui de mieux, pour vous aider à bien utiliser votre détecteur de métaux pour chercher de l’or, que le fabricant qui le fabrique ?!! En fait, tout commence lorsque vous sortez le détecteur de la boite. Vous allez vite vous rendre compte que chaque détecteur a sa manière de fonctionner, entre la gestion de son interface, de ces menus de réglages et enfin des subtilités de traitement du signal.

Bien détecter veut d’abord dire bien connaitre sa machine. Comme j’aime le dire à des prospecteurs lorsque je les accompagne dans des champs aurifères, votre détecteur de métaux, c’est avant tout un outil et votre seul partenaire. Lui seul vous aidera à trouver ce que vous voulez chercher à condition qu’il soit capable de vous fournir les informations que vous voulez savoir.

chercheur d'or avec son détecteur de métaux au mali

Voilà la première chose qui différencie un bon chercheur d’or d’un mauvais. Le bon chercheur d’or connait parfaitement sa machine comme personne. C’est le meilleur moyen de le rendre efficace quelle que soit la nature de sol, difficile ou pas. Déjà que trouver de l’or n’est pas une chose facile, alors si en plus, vous ne savez comment régler et adapter votre détecteur à votre terrain de prospection, autant ne rien faire.

Bien choisir le bon détecteur adapté à la recherche d’or en Afrique

Bien évidemment, avant de savoir utiliser son détecteur de métaux, il faut s’assurer que son détecteur est bien adapté à la recherche d’or natif. Vous avez 2 choix possible :

  • Utiliser un détecteur VLF : utile pour la recherche d’or sur de faibles profondeurs, mais de façon plus précise. Ces détecteurs sont assez abordables mais assez instable sur des terrains minéralisés. Il faudra rechercher des détecteurs ayant des fréquences de recherche supérieure à 18 kHz.
  • Utiliser un détecteur à induction pulsée : utile pour détecter l’or natif sur de plus grande profondeur et insensible à la minéralisation du sol.

Pour avoir plus d’informations sur ce sujet, je vous invite à lire mon article spécialement conçu pour répondre à la question de quel détecteur utiliser sur la recherche d’or natif.

Apprendre à bien régler son détecteur de métaux pour le rendre plus efficace sur l’or

Le plus grand frein que peut connaitre un chercheur d’or avec un détecteur, c’est la minéralisation du sol. Hélas, la minéralisation du sol va de pair avec un terrain aurifère. La plupart des zones que vous prospecterez seront d’ancienne zone de dépôts alluviaux voir des placers aurifères. Le point commun est une forte concentration de dépôts de minéraux, de sable noir et de toutes sortes de minéraux oxydés (a forte teneur en fer). Autant dire que la minéralisation sera omniprésence et rendra votre détecteur très instable.

Il faudra donc compenser cette forte minéralisation par un réglage de l’effet de sol, surtout si vous utilisez un détecteur VLF.

Choisir le bon disque pour votre appareil

Tous les fabricants proposent plusieurs types de disque pour leur détecteur. Le disque est un organe très important, car c’est lui qui envoie et réceptionne les ondes dans le sol pour trouver les pépites. Il sera donc très utile pour vous d’utiliser des disques différents que celui proposé d’origine afin d’adapter vos recherches en fonction de type de terrain que vous allez prospecter.

Par exemple, on préfèrera utiliser un petit disque pour détecter dans l’eau pour faciliter le balayage, ou encore pour prospecter les fissures sur le bedrock apparent afin d’y déloger les grains et pépites coincés à l’intérieur.

Les grands disques mono permettent à l’inverse de travailler sur des terrains plats et arides pour rechercher l’or à grande profondeur. On cherchera aussi à diminuer le diamètre du disque afin d’avoir moins de perturbations sur des terrains fortement minéralisés.

Faire un balayage lent pour entendre toutes les subtilités des sons

Les plus petites pépites émettent un son très faible avec des tonalités plus difficilement reconnaissable. Faire un balayage trop rapide peut risquer de vous faire passer à côté d’une de ces pépites, brouillé par un bruit sonore plus important.

Spécimen d'or sur quartz trouvé au Gabon

Rapprochez au plus près le disque du sol et balayer le lentement pour être certain de ne rien louper. Voilà pourquoi l’utilisation d’un casque est indispensable. Il vous permettra de vous isoler des bruits extérieurs afin de vous concentrer uniquement sur les signaux de votre détecteur.

Utiliser un moyen fiable pour creuser le sol

si votre détecteur reste votre meilleur ami à votre main droite, le piochon sera le meilleur ami de votre main gauche. Ne négligez jamais l’outil qui servira à creuser et à déterrer les pépites. Pensez bien que tout le temps que vous perdez à creuser pour exhumer de l’or, c’est du temps que vous perdez à le chercher. Alors, choisissez bien votre outil.

Personnellement, je trouve qu’une pelle est un mauvais outil pour creuser, surtout en zone aride. Vous allez souvent vous retrouver dans des zones caillouteuses, avec un mélange de limons et de roches schisteux ou quartzeux (toujours bon signe, car l’or n’est jamais loin), parfois très dur à creuser. Un piochon avec un côté pointu et un côté évasé vous permettra de creuser et d’écarter la terre.

Il faudra prévoir une petite pelle en plastique afin de pouvoir passer la terre sédimentaire devant votre disque afin de permettre aux ondes de sonner positivement si elle contient une pépite.

Patience et persévérance

Mon dernier conseil est de ne jamais vous décourager. Être un chercheur d’or est un travail difficile et éreintant. Et la réussite n’est pas toujours au rendez-vous. Il vous faudra vous armer de patience afin d’avoir des résultats. Comme je dis toujours aux gens qui m’accompagnent, c’est de toujours garder en tête “qu’il suffit d’une seule pépite pour changer votre vie. Mais pour la trouver, vous n’avez pas le choix, il faut chercher”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut